Projekt

Zurück zur Übersicht

Samuel Beckett dans les marges du surréalisme : influence et productivité d’une avant-garde

Titel Englisch Samuel Beckett and Surrealism: influence and productivity of an avant-garde movement
Gesuchsteller/in Hunkeler Thomas
Nummer 159531
Förderungsinstrument Projektförderung (Abt. I-III)
Forschungseinrichtung Domaine Français Département des langues et littératures Université de Fribourg
Hochschule Universität Freiburg - FR
Hauptdisziplin Schwerpunkt Romanistik
Beginn/Ende 01.09.2015 - 31.08.2018
Bewilligter Betrag 181'576.00
Alle Daten anzeigen

Alle Disziplinen (2)

Disziplin
Schwerpunkt Romanistik
Schwerpunkt Germanistik und Anglistik

Keywords (6)

Surréalisme; Samuel Beckett; Influence et productivité; Littérature comparée; Champ littéraire; Pluriculturalisme

Lay Summary (Französisch)

Lead
L’œuvre de Samuel Beckett (1906-1989) est accoutumée à se voir scinder en deux parties bien distinctes : une écriture de jeunesse et une écriture de maturité, qui ne débuterait qu’à partir de sa trilogie romanesque des années cinquante, à savoir Molloy, Malone meurt et L’Innommable. Cependant, son œuvre se construit, se constitue et se développe depuis la fin des années vingt, lors d’un séjour de l’écrivain à Paris (1928-30), alors que le mouvement surréaliste occupe une place privilégiée dans l’espace littéraire français.
Lay summary
Contenu et objectifs du travail de recherche

L’expérience parisienne de Beckett à la fin des années 20, puis à plusieurs reprises durant les années 30, représente un point nodal dans la constitution de l’œuvre de l’auteur irlandais. C’est alors qu’il réside en France que Beckett émerge en effet dans les milieux littéraires à travers une figure tutélaire, James Joyce, et un mouvement scriptural, le surréalisme. Si la relation de Beckett à Joyce a été abondamment commentée par la critique, les rapports d’influence et/ou de rejet du mouvement français sur l’œuvre de Beckett n’ont fait l’objet d’aucune entreprise interprétative d’envergure, alors même que certains documents d’archive (correspondance, traductions et carnets de notes de Beckett) témoignent d’un contact esthétique et théorique entre l’auteur irlandais et le mouvement surréaliste.
Ce projet prévoit ainsi d’effectuer un travail de recherche approfondie sur une possible influence du surréalisme dans l’œuvre beckettienne. Cette influence, cependant, sera analysée non pas tant dans le cadre d’une reprise consciente des expérimentations formelles et des représentations esthétiques du surréalisme qu’à la lumière d’une productivité du fait littéraire et de sa théorisation surréaliste dans le développement de la poétique beckettienne.


Contexte scientifique et social du projet de recherche

Par son utilisation d’une recontextualisation socio-historique de différentes esthétiques et de leurs relations, ce projet permettra d’intégrer et d’interroger la notion d’influence dans la construction d’une œuvre littéraire. La place singulière qu’occupe Beckett dans un champ littéraire double, à la fois anglo-saxon et français, ouvrira en outre une réflexion qui sera propice à contribuer et à appréhender au mieux les enjeux plurilingues, et bien plus encore pluriculturels, dans la littérature de l’époque.
 
Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 13.04.2015

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Verbundene Projekte

Nummer Titel Start Förderungsinstrument
120607 L'avant-garde européenne: entre nationalisme et internationalisme 01.09.2008 Projektförderung (Abt. I-III)

Abstract

Samuel Beckett (1906-1989), prix Nobel de littérature de 1969, est indubitablement l’une des figures majeures de la littérature de la seconde moitié du XXème siècle. Son œuvre est devenue synonyme, à la fois, d’humanisme profond et de radicalité esthétique, et c’est en tant que telle qu’elle a marqué des générations d’écrivains et d’artistes du monde entier (Nixon / Feldman, 2009). Il peut paraître d’autant plus étonnant que l’œuvre de jeunesse de l’auteur n’ait que rarement reçu l’attention qu’elle mérite. En effet, c’est seulement ces dernières années, avec la publication de la correspondance de l’auteur (2009 et 2011) et le dépouillement de ses nombreux carnets et manuscrits, que la critique a commencé à prendre la mesure des multiples sources auxquelles cette œuvre s’est à son tour nourrie. Un tel travail s’annonce d’autant plus complexe que Beckett appartient à au moins deux cultures qui structurent son œuvre : une culture anglo-saxonne, à la fois anglaise et irlandaise, et une culture française d’adoption. Tiraillé et inscrit dans deux langues d’écriture, l’anglais et le français, mais aussi dans deux contextes éditoriaux et deux modes de recherche universitaire, Beckett a échappé pendant longtemps à une mise en perspective apte à saisir le caractère non seulement plurilingue, mais essentiellement pluriculturel de son œuvre. Le présent projet vise à combler cette lacune en étudiant un aspect jusqu’à présent particulièrement négligé de cette œuvre, à savoir son rapport complexe, fait à la fois d’appropriation et de refus, du surréalisme. Car si les biographes de Beckett ont relevé le contact de l’auteur irlandais avec le mouvement français, aucune étude comparative d’envergure entre l’œuvre littéraire de Beckett et la production tant pratique que théorique du mouvement surréaliste n’a été entreprise, alors même que de nombreux documents montrent que Beckett s’est très tôt familiarisé avec cette esthétique (Hunkeler, 2006). Ce projet se basera dans un premier temps sur l’exploitation systématique d’écrits et de documents d’archives qui permettent une relecture de l’œuvre beckettienne à travers le mouvement d’avant-garde français. Ces documents sont, principalement, de deux ordres. Il s’agit d’une part des nombreuses traductions de surréalistes rédigées en anglais par Beckett, qui se découpent en deux périodes bien distinctes dans l’évolution de l’œuvre beckettienne, à savoir la période 1931-32 et l’immédiat après-guerre, et d’autre part de la correspondance et des notes de lecture de l’auteur. Sur cette base, il s’agira d’étudier l’œuvre de Samuel Beckett moins dans la perspective d’une reprise consciente et directe qu’à la lumière d’une productivité du surréalisme, de son projet et de ses expérimentations formelles. En effet, ce sera au moyen d’une recontextualisation socio-historique de Beckett dans le champ littéraire de son époque et d’une appréhension de la genèse de l’œuvre beckettienne, s’attachant à comprendre la prégnance du surréalisme - de ses formes, de son esthétique et de ses théorisations littéraires - que le présent projet cherchera à contribuer à une meilleure compréhension des enjeux pluriculturels dans la littérature moderne et contemporaine.
-