Projekt

Zurück zur Übersicht

Signification et intentionnalité chez Anton Marty. Aux confins de la philosophie du langage et de l'esprit.

Titel Englisch Meaning and intentionality in Anton Marty. At the crossroads of the philosophy of language and mind.
Gesuchsteller/in Mulligan Kevin
Nummer 152921
Förderungsinstrument Projektförderung (Abt. I-III)
Forschungseinrichtung Département de Philosophie Faculté des Lettres Université de Genève
Hochschule Universität Genf - GE
Hauptdisziplin Philosophie
Beginn/Ende 01.09.2014 - 30.11.2017
Bewilligter Betrag 525'083.00
Alle Daten anzeigen

Alle Disziplinen (2)

Disziplin
Philosophie
Psychologie

Keywords (7)

Anton Marty; Philosophie austro-allemande ("autrichienne"); Philosophie du langage; Intentionnalité; Philosophie analytique; Philosophie de l'esprit; Signification

Lay Summary (Französisch)

Lead
Signification et intentionnalité chez Anton Marty. Aux confins de la philosophie dulangage et de l'esprit.
Lay summary

Le projet étudie solidairement la philosophie du langage et de l’esprit d’Anton Marty (Schwyz, 1847 – Prague, 1914) et vise à montrer l’importance de sa pensée tant pour les débats de son époque que pour les débats actuels en philosophie du langage et de l’esprit. Sur le plan doctrinal, on se focalisera sur la signification et l’intentionnalité. Plus précisément, on proposera une analyse de la notion de signification, selon ses deux sens : i) signification au sens large, communicationnelle ; ii) signification au sens étroit, objective. L’articulation fondamentale de ces deux notions permettra de clarifier les rapports entre les dimensions pragmatique et référentielle de la signification. En outre, on examinera en détail la notion d’intentionnalité, comprise comme relation actuelle ou potentielle de similitude idéelle. Concrètement, on s’intéressera à l’usage qu’en fait Marty pour régler plusieurs problèmes centraux (accès cognitif à la réalité, universaux, objectivité de la signification). Les principales thèses de Marty seront mises en relation avec les thèses concurrentes de son époque. Elles seront également comparées avec les débats philosophiques contemporains. Sur le plan des activités scientifiques, le projet évoluera à plusieurs niveaux : organisation de colloques internationaux et publication d’actes, publication d’articles en anglais dans des revues à forte visibilité internationale, édition (en allemand) d’un cours inédit de Marty sur la philosophie du langage, traduction française de l’œuvre majeure de Marty, les « Untersuchungen zur Grundlegung der allgemeinen Grammatik und Sprachphilosophie ».

Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 18.12.2014

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Verbundene Projekte

Nummer Titel Start Förderungsinstrument
127488 Intentionality as the Mark of the Mental - Metaphysical Perspectives on Contemporary Philosophy of Mind 01.10.2009 Sinergia

Abstract

L’année 2014 sera celle du centenaire de la mort du philosophe suisse Anton Marty (Schwyz, 1847 - Prague, 1914). Le présent projet vise à marquer l’événement. Il souhaite, dans une optique inédite, étudier solidairement la philosophie du langage et de l’esprit de Marty et montrer l’importance de sa pensée tant pour les débats de son époque que pour les débats actuels en philosophie du langage et de l’esprit. Ce projet entend rendre scientifiquement justice au fait que Marty est, avec De Saussure, l’un des grands penseurs suisses du XXème siècle.Sur le plan doctrinal, ce projet se focalise sur la signification et l’intentionnalité, soit les deux notions les plus importantes chez Marty. Il entend proposer une analyse détaillée de la notion martyienne de signification (Bedeutung), selon ses deux sens : i) signification au sens large (im weiteren Sinne), communicationnelle ; ii) signification au sens étroit (im engeren Sinne), objective. Le projet a entre autres pour but de clarifier l’articulation de ces deux notions, une articulation fondamentale pour toute philosophie du langage, puisqu’elle concerne les rapports entre les dimensions pragmatique et référentielle de la signification. En outre, le projet vise à effectuer un examen détaillé de la notion martyienne d’intentionnalité, comprise comme relation actuelle ou potentielle de similitude idéelle (ideelle Ähnlichkeit). Il étudie l’usage qu’en fait Marty pour régler plusieurs problèmes philosophiques centraux, à savoir celui de l’accès cognitif à la réalité, celui des universaux, ou encore celui de l’objectivité de la signification. Il s’agira de montrer que les notions de signification et d’intentionnalité doivent être traitées solidairement chez Marty, et qu’elles s’éclairent l’une l’autre. Les principales thèses de Marty en philosophie du langage et de l’esprit seront mises en relation avec les thèses concurrentes de son époque. Elles seront également comparées avec les débats philosophiques contemporains.Sur le plan des activités scientifiques, le projet évoluera à plusieurs niveaux : organisation de colloques internationaux et publication d’actes, publication d’articles en anglais dans des revues à forte visibilité internationale, édition (en allemand) d’un cours inédit de Marty sur la philosophie du langage, traduction française de l’œuvre majeure de Marty, les Untersuchungen zur Grundlegung der allgemeinen Grammatik und Sprachphilosophie. Il entend ainsi œuvrer dans les trois langues philosophiques les plus importantes du moment.Ce projet s’inscrit dans le contexte des études historiques portant sur les grandes figures de la philosophie austro-allemande (B. Bolzano, F. Brentano, E. Husserl, A. Meinong, mais aussi G. Frege et L. Wittgenstein) et, plus généralement, dans le contexte de la discipline émergente qu’est l’histoire de la philosophie analytique - il contribuera à montrer le rôle joué par la tradition austro-allemande dans la naissance de la philosophie analytique. En outre, il s’inscrit dans le contexte des débats actuels en philosophie du langage et de l’esprit, et a l’ambition d’y prendre part en apportant une contribution « martyienne » à la résolution des problèmes qui occupent les philosophes d’aujourd’hui.
-