Projekt

Zurück zur Übersicht

Une approche transnationale des pratiques culturelles: L'exemple du rap sénégalais (Dakar, Paris, New York)

Gesuchsteller/in Navarro Cécile
Nummer 152089
Förderungsinstrument Doc.CH
Forschungseinrichtung Institut de sciences sociales des religions contemporaines ISSRC - ORS Université de Lausanne
Hochschule Universität Lausanne - LA
Hauptdisziplin Ethnologie
Beginn/Ende 01.03.2014 - 30.11.2018
Bewilligter Betrag 244'764.00
Alle Daten anzeigen

Alle Disziplinen (2)

Disziplin
Ethnologie
Musikologie

Keywords (5)

Cultural Globalization; Rap Music; Multi-sited ethnography; Transnationalism; Sénégal

Lay Summary (Französisch)

Lead
Pratiquée à Dakar dès la moitié des années 1980, la musique rap est peu à peu devenue une tendance musicale importante de la sphère musicale sénégalaise. La portée politique locale des artistes de rap sénégalais, notamment lors des deux dernières campagnes présidentielles, et leur mobilité croissante nous servent de point de départ à un projet de thèse qui s´interroge sur les interactions entre mondialisation culturelle, migrations et créations musicales.
Lay summary

Le projet de thèse cherche à mettre en lumière les pratiques des artistes et entrepreneurs engagés dans la production et la promotion du rap sénégalais au Sénégal et à l´étranger. Adoptant une approche multi-site, le terrain de recherche se partage entre plusieurs villes: Dakar- comme lieu d’émergence du rap sénégalais- ainsi que Paris et New York- deux des villes les plus importantes pour la scène musicale rap au niveau mondial et villes dans lesquelles de fortes populations sénégalaises se sont installées. En abordant la perspective transnationale depuis le Sénégal vers des villes mondiales comme New York et Paris, c’est la place de ce pays et de l’Afrique dans les phénomènes de globalisation culturelle que nous voulons mettre en avant. 

Privilégiant une approche liée à l´Anthropologie des migrations, le projet intègre des sources, des méthodes et des analyses liées à la mise en oeuvre d´une recherche de terrain ethnographique et aux théories anthropologiques de la globalisation culturelle, du transnationalisme et de l´ethnomusicologie. Il questionne les pratiques et les discours des acteurs sociaux.  Il contribue à comprendre les processus réciproques d´échanges culturels en renversant la perspective entre pays du Nord et pays du Sud.



 

Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 08.06.2016

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Wissenschaftliche Veranstaltungen

Aktiver Beitrag

Titel Art des Beitrags Titel des Artikels oder Beitrages Datum Ort Beteiligte Personen
Congrès Suisse de Sociologie Vortrag im Rahmen einer Tagung Panel 6: Résistance et transgression par l'art et la musique. Mobilisations sociales et politiques performatives en migration 04.06.2015 Université de Lausanne, Schweiz Navarro Cécile;
Colloque de l'Institut des Sciences Sociales des Religions Contemporaines (ISSRC) Einzelvortrag Faire du rap sénégalais pour le monde: respect des normes et processus de différenciations 12.05.2015 Université de Lausanne, Schweiz Navarro Cécile;
La transnationalisation culturelle et religieuse à travers l'art et la musique: théories et méthodes de recherche sur l'événement glocalisé et les communautés virtuelles Einzelvortrag Etudier les performances par la vidéo : exemples tirés d’un terrain ethnographique sur le rap sénégalais. 02.02.2015 Université de Lausanne, Schweiz Navarro Cécile;


Abstract

Le projet de thèse proposé se situe dans le cadre d'une réflexion sur les dimensions sociales et culturelles de la globalisation.La circulation des productions musicales est envisagée comme vecteur de diffusion globale de références à la fois locales et globales. Cette étude aborde ainsi un champ différent de ceux qui sont habituellement en vigueur dans l'étude des transnationalismes migrants, à savoir les transnationalismes économiques et politiques. Cependant, les productions musicales envisagées ne sont pas exemptes de ces éléments de par la portée politique de la musique envisagée et des activités économiques que sa diffusion génère. La musique représente aussi un moyen privilégié pour comprendre comment se construisent, à travers la réappropriation d’un même produit culturel selon des contextes référentiels différents, des manières différentes d’être au monde. Apparu à Dakar dès les années quatre-vingt, la culture hip hop, et notamment la musique rap, se sont imposés dans la sphère musicale sénégalaise. La musique rap est une production culturelle intéressante à étudier en ce qu'elle est reconnue comme moyen d’expression d’idées contestataires par la jeunesse mais aussi d’appartenances nationales, religieuses, politiques et culturelles, comme se sont attachés à démontrer les auteurs ayant effectué des recherches à son sujet.La signature de groupes de rap sénégalais avec des majors internationales au début des années 2000, la migration de nombreux rappeurs sénégalais à l'étranger ainsi qu'une construction d'une économie musicale de plus en plus dépendante du marché international (Mbaye, 2011) permettent de constater, avec Moulard (2014) l'éclatement du terrain de la scène rap sénégalaise. Le projet de thèse cherche ainsi à comprendre de quelle façon ces dynamiques de distanciation de nombreux rappeurs avec le territoire sénégalais modifient la construction de ce genre musical et son ancrage dans le local. En documentant ces processus de globalisation en train de se faire en suivant au présent la circulation des artistes, le projet de thèse se penche sur le rôle de la migration dans la musique à travers la création d'un imaginaire migratoire mais surtout à travers le rôle de la migration dans les dynamiques de construction des carrières artistiques et des conséquences que cela entraîne pour le milieu de la scène urbaine sénégalaise: de quelle manière la migration apparaît-elle comme un passage obligé ou comme une ressource dans la construction de ces carrières? Il s'agit alors de voir comment, sur cette scène musicale, se reflètent, ou au contraire sont contredites, les dynamiques de la migration au Sénégal: transferts économiques et sociaux (Dieng, 2008), transnationalisme -politique, économique, religieux- (Lacroix, Sall, Salzbrunn, 2008), imaginaire migratoire et rattachement à un idéal de réussite (Fouquet, 2008). Dans ce contexte structuré par des facteurs sociaux, politiques, économiques et religieux, que la thèse mettra en lumière, les migrations artistiques, en leur permettant d'accéder à des mondes sociaux différenciés (Le Menestrel, 2012) peuvent apparaître comme des opportunités financières- exemptes des compromis que les acteurs devraient faire pour saisir de telles opportunités au Sénégal- et de mises en scène d'une notoriété locale, susceptible donc de peser sur les dynamiques en cours sur la scène rap sénégalaise. Car s'y jouent aussi, dans le cadre d'une scène musicale hyper compétitive, des stratégies de différenciation individuelle. Le travail s'est attaché à explorer les trajectoires des artistes et leurs motivations à l'aide d'une multiplicité de méthodes qualitatives: récits de vie, entretiens semi-directifs, observations participantes de la scène Hip Hop sénégalaise. Cette approche est complétée par une analyse ethnographique d'évènements (Salzbrunn, 2007) dans les contextes de mobilité, une analyse de contenu de chansons ainsi qu'une anthropologie digitale du contenu des pages personnelles des artistes sur les médias sociaux.
-