Project

Back to overview

Valorisation scientifique des écrits personnels de l'époque moderne en Suisse latine (XVIe - début XIXe siècle)

Applicant Tosato-Rigo Danièle
Number 147129
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut d'Histoire Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Swiss history
Start/End 01.05.2013 - 30.09.2018
Approved amount 564'231.00
Show all

Keywords (9)

genre; Suisse romande; egodocuments; pratiques de l’écrit; Tessin; Ecrits personnels; époque moderne; voyage; écrits du for privé

Lay Summary (French)

Lead
Les écrits non destinés à la publication dans lesquels des individus parlent d’eux ou du monde qui les environne (journaux personnels, livres de raison, mémoires etc.) constituent des sources irremplaçables pour l’étude des pratiques sociales et culturelles à l’époque moderne. La valorisation scientifique de ces "écrits du for privé" consiste à les recenser dans les principales archives et bibliothèques publiques de Suisse, tout en les exploitant dans une perspective historique.
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Ce projet vise, d’une part, le développement d’une base de données d’écrits du for privé de Suisse romande et italienne  à l’époque moderne. En s'associant à un outil similaire existant pour la Suisse alémanique (développé par le prof. K. von Greyerz, à l'Université de Bâle), elle constituera un outil de recherche documentaire à l’échelle suisse. Le projet entend, d’autre part, exploiter les documents recensés autour de trois axes de recherches. Le premier a pour objectif une meilleure connaissance des pratiques de l'écrit du for privé en Suisse italienne. Le second examine les pratiques du voyage des Romand-e-s au XVIIIe siècle, bien moins connues que celles des étrangers en Suisse. Quant au troisième axe, il se focalise sur l’écriture ordinaire féminine et sur les rapports sociaux de sexe.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Avec son approche historico-culturelle, le projet intègre des sources, des méthodes et des analyses liées à l’histoire de la culture de l’écrit, du voyage et des communications, des femmes et du genre. Il questionne également les acteurs sociaux. Il contribue ainsi à l’histoire de la vie quotidienne en Suisse et à la compréhension de la façon dont l’écriture a accompagné et façonné les expériences de vie des Suisses.



Direct link to Lay Summary Last update: 05.04.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
169910 L'écriture de soi en Suisse romande : voyager et gérer au féminin (1720-1820) 01.10.2016 Project funding (Div. I-III)
168122 Traces de vie vécue. Parcours d’hommes et de femmes au prisme des écrits du for privé (Tessin et Grisons - fin XVIIe - première moitié XIXe siècles) 01.09.2018 Ambizione

Abstract

Ce projet vise le développement d’une base de données d’écrits du for privé de Suisse latine à l’époque moderne ainsi que son exploitation scientifique autour de trois axes de recherches articulés respectivement autour des écrits du for privé de Suisse italienne (1), des pratiques d’écriture du voyage (2) et de l’écriture ordinaire féminine (3).A l’instar de projets lancés en Hollande, en France et, plus récemment, en Espagne, les écrits personnels (journaux, livres de raison, mémoires etc.) rédigés entre 1500 et 1800 et déposés dans les principales archives et bibliothèques suisses ont fait l’objet, à partir des années 1990, d’un recensement pour le territoire suisse-alémanique. Dans le cadre du projet « Selbstzeugnisse als Quelle der Mentalitätsgeschichte », dirigé par K. von Greyerz (Université de Bâle), une base de données informatisée riche de plus de 800 textes a vu le jour. Plus récemment un projet similaire, visant à moyen terme une réunion des données avec le projet bâlois, a été entamé pour la Suisse romande, sous la direction de D. Tosato-Rigo : plus de 2'000 documents ont été repérés, dont 500, en majorité du XVIIIe-début du XIXe siècles ont été inventoriés entre 2010 et 2012 par deux collaboratrices (F. Fleischner et S. Moret Petrini). C’est cette base de données que le projet se propose d’élargir, en tenant compte du fait que les chercheurs en Suisse et à l’étranger sont toujours plus nombreux à recourir à de telles sources, irremplaçables pour l’étude des pratiques socio-culturelles d’Ancien Régime.D’une part, il s’agira de visibiliser au profit des chercheurs, non seulement en histoire, mais en histoire de l’art, en langues et littérature etc. plusieurs centaines d’écrits du for privé repérés dans les archives romandes - très riches en fonds de familles - mais non encore fichés dans la base romande, tout en offrant de nouvelles possibilités de les exploiter. A côté de cet élargissement quantitatif, le projet permettra en effet une valorisation qualitative de telles sources, en s’intéressant plus particulièrement aux pratiques du voyage des Romand-e-s au XVIIIe siècle, bien moins connues que ceux des étrangers en Suisse, ainsi qu’aux rapports sociaux de sexe, sous l’angle d’une analyse contextualisée des pratiques de l’écriture ordinaire. Ce faisant, le projet entend lancer une passerelle entre les recherches sur les écrits du for privé qui prennent toujours plus en considération les liens entre individus et société, autour du concept d’agentivité (agency) et celles sur la culture de l’écrit, plus attentive aux formes des textes, aux conventions qui les régissent et aux contraintes qui s’exercent sur les pratiques d’écriture.Enfin, il s’agira d’élargir géographiquement la base, en y incluant la Suisse italienne ce qui permettra l’élaboration d’un outil de recherche sur les écrits du for privé à l’échelle suisse.
-