Project

Back to overview

Cohabitation, connivences et antagonismes en situation de "nouvelles" mixités urbaines

Applicant Monsutti Alessandro
Number 143379
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement
Institution of higher education Graduate Institute of International and Development Studies - IHEID
Main discipline Ethnology
Start/End 01.09.2013 - 31.08.2016
Approved amount 356'588.00
Show all

All Disciplines (3)

Discipline
Ethnology
Architecture and Social urban science
Sociology

Keywords (4)

migration; mixité urbaine; relations inter-ethniques; transnationalisme

Lay Summary (French)

Lead
Le projet se situe à l’intersection de deux champs d’étude : l’anthropologie et la sociologie urbaine ; les migrations et le transnationalisme. Il vise à questionner le paradigme de la mixité comme facteur de stabilité sociale et à explorer les liens transversaux entre différents groupes dans l’espace urbain. La recherche empirique se centre sur trois quartiers de Genève, qui seront comparés à des quartiers de Paris, Athènes et Rotterdam, tous caractérisés par une forte diversité d’origine.
Lay summary

Le projet se situe à l’intersection de deux champs d’étude : l’anthropologie et la sociologie urbaine ; les migrations et le transnationalisme. Il questionne le paradigme de la mixité comme facteur de stabilité sociale. Pour ce faire, la recherche empirique investira les lieux tout en restant sensible à l’existence de liens translocaux. Il s’agit par là de revisiter les travaux de l’Ecole de Chicago à la lumière des acquis du transnationalisme pour explorer les dynamiques de coopération et d’interdépendances entre différents groupes de migrants partageant un espace urbain localisé.

Le projet se centre sur Genève, où trois quartiers aux modalités migratoires diverses (les Eaux-Vives, les Pâquis et la Jonction) seront comparés aux quartiers de Belleville (Paris), Aghios Panteleimonas (Athènes) et Hillesluis (Rotterdam). Contrairement aux nombreuses enclaves ethniques des métropoles européennes, qui sont dominés par un groupe spécifique de migrants, les espaces urbains sélectionnés se caractérisent par une forte diversité d’origine.

Pour observer concrètement l’équilibre entre liens locaux et translocaux et examiner dans quelles situations une forte prégnance des relations transnationales prévient ou favorise un investissement dans la vie sociale locale, la recherche est déclinée en trois types de liens qui structurent la vie des quartiers : les relations économiques (les pratiques d’échange, d’entraide et de crédit), la vie politique locale (les associations de quartier et de migrants) et les liens sociaux (les fêtes et le cycle de l’hospitalité). Méthodologiquement, il s’agit de combiner le micro et le méso en explorant deux axes spatiaux : horizontal (la rue) et vertical (l’immeuble). Notre but est de mettre en lumière la vie d’un lieu résidentiel et les interactions entre ses habitants, en articulant cette analyse au trafic de la rue et de ses commerces. La recherche se fondera essentiellement sur des méthodes qualitatives, où les focus groups animés par des éléments audiovisuels joueront un rôle important.

Direct link to Lay Summary Last update: 11.03.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
fghans on the Move: Seeking Protection and Refuge in Europe.
Donini Antonio Alessandro Monsutti and Giulia Scalettaris (2016), fghans on the Move: Seeking Protection and Refuge in Europe., in Global Migration Centre , Global Migration Research Paper(17), 41 p..
Connivences et antagonismes : Enquête sociologique dans six rues de Genève
Felder Maxime Sandro Cattacin Patricia Naegeli Alessandro Monsutti and Loïc Pignolo (eds) (ed.) (2015), Connivences et antagonismes : Enquête sociologique dans six rues de Genève, IRS, Sociograph., Genève.
Mobilité territoriale et traditions vivantes en milieu urbain
Cattacin Sandro (2015), Mobilité territoriale et traditions vivantes en milieu urbain, in Bundesamt für Kultur and Schw. Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaft (eds). (ed.), Hier und Jetzt, Baden-Dättwil, 105 -112.
Rituale der Inklusion marginalisierter Differenz: der 1. Mai in der Schweiz
Riccardi Toni and Sandro Cattacin (2015) (2015), Rituale der Inklusion marginalisierter Differenz: der 1. Mai in der Schweiz, in Bundesamt für Kultur and Schw. Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaft (eds). (ed.), Hier und Jetzt, Baden-Dättwil, 200-208.
Transnational mobility and associative life
Cattacin Sandro (2015), Transnational mobility and associative life, in Freise Matthias and Thorsten Hallmann (eds). (ed.), Springer, New York, 169-182.
Globalisation on the Street Corner: Geneva, a Laboratory for Global Migration and Urban Studies
Gazagne Philippe et Alessandro Monsutti (2014), Globalisation on the Street Corner: Geneva, a Laboratory for Global Migration and Urban Studies, in Globe: Graduate Institute, 13, 22-23.
Mobilités territoriales, médiations associatives et mémoires urbaines.
Cattacin Sandro and Mary Leontsini (2014), Mobilités territoriales, médiations associatives et mémoires urbaines., in Question de communication, été (25), 125-142.
Städtische Innovationsregime.
Cattacin Sandro and Patricia Naegeli (2014), Städtische Innovationsregime., in orschungsjournal soziale Bewegungen, 27 (2), 42-49.
Belonging in the city of mobilities
Cattacin Sandro Pignolo Loïc Maxime Felder and Alessandro Monsutti, Belonging in the city of mobilities, in City and Community.
C’est pas un boulot, c’est du business". L’agir des dealers ouest‐africains dans un quartier genevois
Pignolo Loïc, C’est pas un boulot, c’est du business". L’agir des dealers ouest‐africains dans un quartier genevois, IRS. Sociograph, Genève.
Connivences et antagonismes en milieu urbain : Regards anthropologiques sur Genève.
Grange Omokaro Françoise Alessandro Monsutti Philippe Gazagne et Sandro Cattacin (eds) (2017). (ed.), Connivences et antagonismes en milieu urbain : Regards anthropologiques sur Genève., IRS, Sociograph., Genève.
Déambulations urbaines
Gazagne Philippe and Alessandro Monsutti, Déambulations urbaines, in santsa : journal de la société suisse d’ethnologie.
Entre hostilité et tolérance : la cohabitation entre dealers, habitants et commerçants dans les rues genevoises
Pignolo Loïc Maxime Felder, Entre hostilité et tolérance : la cohabitation entre dealers, habitants et commerçants dans les rues genevoises, in Déviance et Société.
La diversité sur le palier"
Felder Maxime, La diversité sur le palier", in Lien social et politique.
Shops as the brick-and-mortar of neighbourhood identity
Pignolo Loïc Maxime Felder et Sandro Cattacin, Shops as the brick-and-mortar of neighbourhood identity, Springer, New York.
Visualiser l’introspection : mixité urbaine et transit à Athènes
Gazagne Philippe and Alessandro Monsutti, Visualiser l’introspection : mixité urbaine et transit à Athènes, in ethnographiques.org.

Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Talks/events/exhibitions Douze conférences de discussion des résultats de nos recherches Western Switzerland 2015

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
164777 Voices of Les Pâquis: a participatory multimedia project 01.03.2016 Agora
155747 Ethnographie des relations sociales en milieu urbain 01.10.2014 Doc.CH

Abstract

Ce projet vise à questionner le paradigme de la mixité comme facteur de stabilité sociale. Il se centre sur Genève, extraordinaire laboratoire d’anthropologie et de sociologie des villes et des migrations, où trois quartiers aux modalités migratoires exemplaires (les Eaux-Vives, les Pâquis et la Jonction) seront confrontés à trois ouvertures comparatives situées à Belleville (Paris), Aghios Panteleimonas (Athènes) et Hillesluis (Rotterdam). Contrairement aux nombreux quartiers ethniques des métropoles européennes, qui sont dominés par un groupe d’origine, les six espaces urbains sélectionnés se caractérisent par une forte mixité. Le projet privilégie une analyse des interactions et des dynamiques de coopération et d’interdépendances entre groupes de migrants, à travers leurs pratiques quotidiennes dans l’espace urbain. Il s’agit de comprendre quelles situations la proximité spatiale produit de l’échange et de la proximité sociale. Cette réflexion est déclinée en plusieurs axes de recherche, à travers l’analyse de trois types de liens qui structurent et contribuent à la recomposition des relations à l’échelle du quartier : les relations économiques (autour des pratiques d’échange, d’entraide et de crédit), les liens micro politiques (autour des associations de quartier et de migrants) et les liens sociaux (autour de la dimension festive et des cycles de l’hospitalité). Ces trois champs thématiques vont nous permettent d’observer concrètement l’équilibre entre liens locaux et translocaux et d’examiner dans quelles situations une forte prégnance des relations transnationales prévient ou favorise un investissement dans la vie sociale locale. Méthodologiquement, il s’agit de combiner le micro et le méso en explorant deux axes spatiaux, horizontal (la rue et ses commerces) et vertical (un immeuble). Notre but est de mettre en lumière la vie d’un lieu résidentiel et les interactions entre ses habitants, en articulant cette analyse au trafic de la rue et de ses commerces. La recherche se fondera essentiellement sur des méthodes qualitatives, où les focus groups animés par des éléments audiovisuels joueront un rôle important.
-