Project

Back to overview

La justice spatiale comme pragmatique. Une approche expérimentale de réagencement de la carte hospitalière

English title The pragmatics of spatial justice. An experimental approach to the spatial arrangement of hospital services
Applicant Lévy Jacques
Number 137809
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Laboratoire Chôros INTER-ENAC EPFL
Institution of higher education EPF Lausanne - EPFL
Main discipline Social geography and ecology
Start/End 01.01.2012 - 31.12.2015
Approved amount 288'080.00
Show all

Keywords (4)

Santé publique; Géographie; Justice spatiale; Sciences sociales expérimentales

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
Les réorganisations des systèmes hospitaliers étant à l’ordre du jour dans la plupart des pays développés, ce projet de recherche vise à connaître et à expliciter géographiquement les arguments des citoyens, avec comme enjeu l’identification et la mise en œuvre de ce qui peut être considéré comme spatialement juste. La notion théorique de justice spatiale est récente, et cette actualité en rencontre une autre, celle des débats sur les politiques publiques territoriales. On constate que des logiques qui semblaient pendant longtemps aller de soi sont désormais remises en question. Par ailleurs, l’apposition des termes «justice» et «spatiale» ne se réduit pas à une simple application au territoire des théories de la justice existantes, mais constitue un nouveau champ pour les chercheurs, tant en géographie qu’en science politique. Définir une justice spatiale, c’est, en fait, définir un possible être-là-ensemble, et ainsi produire un «contrat social» spatial, c'est-à-dire la composante spatiale de ce que, au-delà des débats sur la pertinence de la notion, on peut appeler un contrat social.
L’un des bénéfices attendu de cette recherche sera de mettre en œuvre des processus de traduction entre attentes individuelles et politiques publiques possibles. Nous ne proposons pas aux individus-citoyens une réaction critique face à des politiques publiques définies à l'avance, mais d’énoncer et de mettre en pratique leur conception d’une justice spatiale. L’objectif est enfin, en proposant un outil réaliste d’explicitation et de justification, de faciliter le débat public et la prise de décision.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
La justice spatiale comme pragmatique. Une approche expérimentale de réagencement de la carte hospitalière
Jean-Nicolas Fauchille (2016), La justice spatiale comme pragmatique. Une approche expérimentale de réagencement de la carte hospitalière, EPFL, Lausanne.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
PACTE/ CNRS-IUG Grenoble France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
ENS Lyon France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
CGET France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Mercredi de l'INET Talk given at a conference Entre le citoyen et les pouvoirs locaux : la proximité en débat 22.06.2016 Paris, France Lévy Jacques; Fauchille Jean-Nicolas;
Journées de la recherche de l'ENAC Poster Justice spatiale 15.06.2012 EPFL, Switzerland Lévy Jacques;


Self-organised

Title Date Place
Géopoint16 13.06.2016 Lausanne, Switzerland

Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Talks/events/exhibitions Universités territoriales de la Santé International 2012

Abstract

Les réorganisations des systèmes hospitaliers étant à l’ordre du jour dans la plupart des pays développés, ce projet de recherche vise à connaître et à expliciter géographiquement les arguments des citoyens, avec comme enjeu l’identification et la mise en œuvre de ce qui peut être considéré comme spatialement juste. La notion théorique de justice spatiale est récente, et cette actualité en rencontre une autre, celle des débats sur les politiques publiques territoriales. On constate que des logiques qui semblaient pendant longtemps aller de soi sont désormais remises en question. Par ailleurs, l’apposition des termes « justice » et « spatiale » ne se réduit pas à une simple application au territoire des théories de la justice existantes, mais constitue un nouveau champ pour les chercheurs, tant en géographie qu’en science politique. Définir une justice spatiale, c’est, en fait, définir un possible être-là-ensemble, et ainsi produire un « contrat social » spatial, c'est-à-dire la composante spatiale de ce que, au-delà des débats sur la pertinence de la notion, on peut appeler un contrat social....L’un des bénéfices attendu de cette recherche sera de mettre en œuvre des processus de traduction entre attentes individuelles et politiques publiques possibles. Nous ne proposons pas aux individus-citoyens une réaction critique face à des politiques publiques définies à l'avance, mais d’énoncer et de mettre en pratique leur conception d’une justice spatiale. L’objectif est enfin, en proposant un outil réaliste d’explicitation et de justification, de faciliter le débat public et la prise de décision.
-