Project

Back to overview

ComplexDesign

English title ComplexDesign
Applicant Lamunière Inès
Number 137150
Funding scheme ProDoc
Research institution Laboratoire d'architecture et mobilité urbaine EPFL - ENAC - IA - LAMU
Institution of higher education EPF Lausanne - EPFL
Main discipline Architecture and Social urban science
Start/End 01.01.2012 - 31.12.2014
Approved amount 417'477.00
Show all

All Disciplines (5)

Discipline
Architecture and Social urban science
Science of management
Economics
Sociology
Legal sciences

Keywords (10)

complex design; architecture; droit; socio-économie; grande échelle; mégaprojet; développement durable; mixité; densité; interdisciplinaire

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary

Résumé

Quels enjeux, quels instruments, quelles formes et quelles ressources pour les projets complexes ? Les questions posées par l’urbanisation massive du territoire, particulièrement en Suisse, exigent des stratégies projectuelles, des montages financiers et des appareils juridiques de plus en plus complexes. Le contrôle de l’empreinte territoriale réclame des solutions qui intègrent des fonctions de mobilité, d’équipements et d’activités dans des opérations à la fois compactes et de grande taille. De nombreux exemples de projets complexes, situés à une échelle intermédiaire entre le fragment de ville et le mégabâtiment, à l’interface des marchés immobiliers et du développement urbain, montrent qu’à partir d’une surface critique de plus de 100 000 m2, les problématiques énergétiques, constructives et programmatiques se transforment radicalement. En raison de leurs caractéristiques (échelle, densité, mixité), ils transcendent les catégories usuelles du droit, nécessitent la combinaison de financements publics et privés, dépassent la division entre planification du territoire et autorisation de construire, imposent d’adapter la structuration cadastrale du sol et son organisation fonctionnelle, mettent en conflit les règles d’aménagement du territoire et de droit de protection du patrimoine naturel et bâti.

Etudier de manière intégrée comment la réalisation de ces projets complexes interroge et engage des savoirs et des pratiques relevant de la technologie du bâti, de la socio-économie et du droit, tel est l’objectif du ProDoc ComplexDesign. Pour ce faire, trois universités unissent leurs forces pour mettre en place un module de formation (MF) et trois modules de recherche (MR), étroitement imbriqués, qui vont explorer la problématique sous divers angles. Une dizaine de candocs, encadrés par des enseignants issus de ces disciplines et par des experts, trouveront dans cette configuration non seulement l’opportunité de développer une recherche personnelle, mais aussi celle de la valoriser au sein d’un groupe de réflexion élargi.

Durant les trois ans du ProDoc, le module de formation va appréhender la problématique à travers des thématiques transversales – projets complexes et espace, projets complexes et société, projets complexes et temps – qui convoquent les trois disciplines, ensemble et séparément. Réparti en sessions d’automne et de printemps, le MF déploie plusieurs types de pédagogie : cours, séminaires, colloques, conférences… Trois modules de recherche (MR) environnent le module de formation, le premier, est centré sur les spécificités architecturales des projets complexes du point de vue des infrastructures, des équipements et du logement ; le deuxième, sera dédié aux réseaux d’acteurs qui participent à la conception, au financement, à la production et à l’exploitation des projets complexes, le troisième va s’intéresser aux questions spécifiques soulevées par les projets complexes dans le domaine du droit, sous le triple aspect de l’échelle fonctionnelle, de la planification concertée et du droit foncier.

 

Abstract

What are the challenges of complex projects? What tools, forms and resources are required? The issues raised by massive urbanisation, particularly in Switzerland, require increasingly complex project strategies, financial arrangements and legal mechanisms. Managing the built land footprint calls for solutions that incorporate mobility, infrastructure and activities in schemes that are simultaneously compact and large scale. There are many examples of complex projects at an intermediate level – the level between a city fragment and megaconstruction, and at the interface of real estate markets and urban development – which demonstrate that above a critical surface area of 100,000 m2, issues of energy, construction and conception change radically. The characteristics of these projects (scale, density, mixed-use) are such that they transcend the usual legal categories, require a combination of public and private financing, cross the dividing line between urban planning and construction permission, necessitate the adaptation of the cadastral plan to the functional organisation, creating a clash between urban development regulations and laws protecting the natural and built heritage.

The goal of the ComplexDesign doctoral programme (ProDoc) is to study holistically the way in which realising a complex project involves knowledge and practices that fall within the province of building technology, socio-economics and law. To this end, three universities have joined forces to develop a teaching module (TM) and three research modules (RMs) that are tightly interwoven and will explore the issue from various angles. This course will be open to around ten doctoral candidates (Candocs), who will be supervised by teaching staff from the above disciplines and by experts, giving them the opportunity not only to develop their research individually but also within the broader scope of a study group.

The ProDoc lasts for three years, during which the teaching module will examine the issue through multi-disciplinary themes – complex projects and space, complex projects and society, and complex projects and time – that address the three disciplines together and separately. The TM will be spread across sessions in autumn and spring and will feature a varied curriculum of classes, seminars, symposia and conferences. Three research modules (RMs) will be organised in conjunction with the teaching module. The first will focus on the architectural specificities of complex projects in terms of infrastructure, amenities and housing; the second will be dedicated to the stakeholder network involved in the design, financing, production and operation of complex projects; and the third will cover specific issues raised by complex projects in the field of law from the triple perspective of functional scale, collaborative planning and land law.

Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
The University of Hong Kong China (Asia)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
UNINE Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
- Exchange of personnel
UNIFR Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
- Exchange of personnel
Université de Lausanne, Faculté de droit Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
TU Delft Netherlands (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
Université libre de Bruxelles Belgium (Europe)
- Exchange of personnel
GSD Harvard University United States of America (North America)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP) France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results

Scientific events



Self-organised

Title Date Place
PAGE 03 06.10.2014 Lausanne, Switzerland
PAGE 02 21.10.2013 Lausanne, Switzerland
PAGE 01 15.10.2013 Lausanne, Switzerland

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
141730 ComplexDesign - Architecture 01.10.2012 ProDoc
132000 From symplectic embeddings to number theory 01.10.2010 Project funding (Div. I-III)

Abstract

Quels enjeux, quels instruments, quelles formes et quelles ressources pour les projets complexes ? Les questions posées par l’urbanisation massive du territoire, particulièrement en Suisse, exigent des stratégies projectuelles, des montages financiers et des appareils juridiques de plus en plus complexes. Le contrôle de l’empreinte territoriale réclame des solutions qui intègrent des fonctions de mobilité, d’équipements et d’activités dans des opérations à la fois compactes et de grande taille. De nombreux exemples de projets complexes, situés à une échelle intermédiaire entre le fragment de ville et le mégabâtiment, à l’interface des marchés immobiliers et du développement urbain, montrent qu’à partir d’une surface critique de plus de 100 000 m2, les problématiques énergétiques, constructives et programmatiques se transforment radicalement. En raison de leurs caractéristiques (échelle, densité, mixité), ils transcendent les catégories usuelles du droit, nécessitent la combinaison de financements publics et privés, dépassent la division entre planification du territoire et autorisation de construire, imposent d’adapter la structuration cadastrale du sol et son organisation fonctionnelle, mettent en conflit les règles d’aménagement du territoire et de droit de protection du patrimoine naturel et bâti. Etudier de manière intégrée comment la réalisation de ces projets complexes interroge et engage des savoirs et des pratiques relevant de la technologie du bâti, de la socio-économie et du droit, tel est l’objectif du ProDoc ComplexDesign. Pour ce faire, trois universités unissent leurs forces pour mettre en place un module de formation (MF) et trois modules de recherche (MR), étroitement imbriqués, qui vont explorer la problématique sous divers angles. Une dizaine de candocs, encadrés par des enseignants issus de ces disciplines et par des experts, trouveront dans cette configuration non seulement l’opportunité de développer une recherche personnelle, mais aussi celle de la valoriser au sein d’un groupe de réflexion élargi.Durant les trois ans du ProDoc, le module de formation va appréhender la problématique à travers des thématiques transversales - projets complexes et espace, projets complexes et société, projets complexes et temps - qui convoquent les trois disciplines, ensemble et séparément. Réparti en sessions d’automne et de printemps, le MF déploie plusieurs types de pédagogie : cours, séminaires, colloques, conférences… Trois modules de recherche (MR) environnent le module de formation, le premier, est centré sur les spécificités architecturales des projets complexes du point de vue des infrastructures, des équipements et du logement ; le deuxième, sera dédié aux réseaux d’acteurs qui participent à la conception, au financement, à la production et à l’exploitation des projets complexes, le troisième va s’intéresser aux questions spécifiques soulevées par les projets complexes dans le domaine du droit, sous le triple aspect de l’échelle fonctionnelle, de la planification concertée et du droit foncier.
-