Project

Back to overview

Chine, Corée et Japon: une histoire moderne transnationale centrée sur les représentations culturelles et intellectuelles

English title China, Korea and Japan : a transnational modern history with a focus on cultural and intellectual representations
Applicant Souyri Pierre
Number 129789
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Département de langues et littéra- tures méditerranéennes (MESLO) Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.08.2010 - 31.12.2012
Approved amount 304'521.00
Show all

Keywords (14)

China-Korea-Japan relations; national identities; asianism; colonialism; historical controversies; East-Asian community; collaboration; Transnational history; pan-asianism; civilization; enlightenment; national identity; memory; China-Japan-Korea relations.

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
L'objectif de notre recherche est d'envisager l'histoire de la Chine, de la Corée et du Japon au XXe siècle dans une perspective transnationale, croisée et comparée, en mettant l'accent sur les échanges entre ces trois pays, les représentations mutuelles, et les constructions des "identités nationales" les unes par rapport aux autres. Ce projet prend donc pour sujet l'histoire moderne et contemporaine de l'Extrême-Orient sinisé.L'originalité de notre approche scientifique et pluridisciplinaire à l'intérieur du champ historique réside dans les points suivants: le dépassement des perspectives purement nationales (par ex: la Chine vue de Chine), le dépassement des perspectives binaires mais d'un point de vue national (par ex: la colonisation japonaise de la Corée du point de vue coréen), le dépassement de perspectives régionales ou globales reflétant pour l'essentiel les intérêts et les points de vue occidentaux. A cela s'ajoute l'attention particulière qui sera portée à la Corée, pays relativement peu étudié en Occident malgré son importance pour comprendre l'histoire moderne et contemporaine en Asie orientale. Notre recherche est centrée principalement sur les visions respectives des principaux acteurs pendant et après la colonisation japonaise en Corée et les différents conflits qui secouent l'Asie orientale à partir de l'Incident de Mandchourie en 1931, et qui s'achèvent avec la guerre de Corée. Si les regards croisés entre Chinois, Japonais et Coréens sont au centre de nos préoccupations, ils ne seront pas envisagés comme des entités monolithiques. Pour la période couvrant la colonisation et les guerres asiatiques, nous nous pencherons notamment sur les destins en marges des histoires officielles à la lumière des notions-clé de civilisation et d'asiatisme.Pour le second aspect de notre recherche, consacré aux questions de mémoires et de la gestion du passé, il s'agira de montrer comment les expériences de la guerre ou de la colonisation ont été intégrées, ou non, dans le processus de reconstruction des identités nationales. Deux thèmes, symptomatiques des difficultés éprouvées par les pays d'Asie orientale dans leur gestion du passé, seront privilégiés: la collaboration et les controverses historiques.Notre travail permettra de mettre à jour de nouvelles sources. Nombre d'entre elles seront traduites, commentées, puis rendues accessibles, grâce aux publications, mais également par le biais d'un site internet. En outre, cette entreprise aura des répercussions institutionnelles en contribuant au développement des études coréennes et au renforcement d'un pôle d'études est-asiatiques à Genève et en Suisse.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Xe Colloque de la Société française des études japonaises 19.12.2012 Toulouse, France
XIX Biennial Conference of the European Association of Chinese Studies 04.09.2012 Paris, France
Historiography on Japan and East Asia-State, Trends and Perspectives- 05.11.2010 Venise


Self-organised

Title Date Place
Pouvoir et collaboration en Asie orientale: Discours croisés 1931-1945 24.11.2012 Genève, Suisse

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
121366 Les intellectuels coréens "pro-japonais" et la colonisation japonaise: le cas de Yun Ch'iho (1865-1945) 01.09.2008 Fellowships for advanced researchers

Abstract

L’objectif de notre recherche est d’envisager l’histoire de la Chine, de la Corée et du Japon au XXe siècle dans une perspective transnationale, croisée et comparée, en mettant l’accent sur les échanges entre ces trois pays, les représentations mutuelles (positives ou négatives), et les constructions des « identités nationales » les unes par rapport aux autres. Ce projet prend donc pour sujet l’histoire moderne et contemporaine de l’Extrême-Orient sinisé. Le Vietnam (qui fait également partie de l’Asie sinisée mais est souvent rattachée l’Asie du Sud-est) et l’Extrême-Orient russe (qui ne fait pas partie de l’aire de sinisation) n’apparaîtront que comme acteurs secondaires dans la présente recherche.L’originalité de notre approche scientifique, résolument pluridisciplinaire à l’intérieur du champ historique, réside dans les points suivants : le dépassement des perspectives purement nationales (par ex : la Chine vue de Chine etc.…), le dépassement des perspectives binaires mais d’un point de vue national (par ex : la colonisation japonaise de la Corée du point de vue coréen), le dépassement de perspectives régionales ou globales reflétant pour l’essentiel les intérêts et les points de vue occidentaux. A cela s’ajoute l’attention particulière, mais non exclusive, qui sera portée à la Corée, un pays encore peu étudié en Occident malgré son importance pour saisir les enjeux qui caractérisent l’histoire moderne et contemporaine en Asie orientale. Notre recherche est centrée principalement sur les visions respectives des principaux acteurs, ou spectateurs, pendant et après la colonisation japonaise en Corée et les différents conflits qui secouent l’Asie orientale à partir de l’Incident de Mandchourie en 1931, et qui s’achèvent avec la guerre de Corée, voire avec la guerre du Viêt Nam. Si les regards croisés entre Chinois, Japonais et Coréens sont au centre de nos préoccupations, ces regards ne seront pas envisagés comme des entités monolithiques. Pour la période couvrant la colonisation et les guerres asiatiques, nous nous pencherons notamment sur les destins en marges des histoires officielles à la lumière de deux notions clé : les valeurs « civilisationistes » et l’asiatisme.Pour le second aspect de notre recherche, consacré aux questions de mémoires et de la gestion du passé, il s’agira de montrer comment les expériences de la guerre ou de la colonisation ont été intégrées, ou non, dans le processus de reconstruction des identités nationales, en particulier dans les récits-maîtres des histoires nationales élaborés après la guerre. Deux thèmes, symptômatiques des difficultés éprouvées par les pays d’Asie orientale dans leur gestion du passé, seront privilégiés : la collaboration et les controverses historiques.Un dernier objectif de notre recherche, qui ne sera entrepris que si le temps nous le permet, consistera à mettre en évidence, au-delà des nombreux antagonismes bien réels qui caractérisent les relations trilatérales Chine-Corée-Japon, la forte croissance observées depuis quelques années dans les échanges entre ces trois pays effectués via des canaux non officiels, en particuliers dans le domaine culturel.Notre travail permettra de mettre à jour de nouvelles sources, qui seront pour nombre d’entre elles traduites et commentées. Elles seront ensuite mises à la disposition de la communauté scientifique, grâce aux publications, mais également par le biais d’un site internet. En outre, cette entreprise aura des répercussions institutionnelles en contribuant au développement des études coréennes et au renforcement d’un pôle d’études est-asiatiques à Genève et en Suisse.
-