Projekt

Zurück zur Übersicht

Epistémologie des dispositifs de vision et d'audition

Titel Englisch Epistemology of viewing and listening dispositives
Gesuchsteller/in Tortajada Maria
Nummer 127212
Förderungsinstrument ProDoc (Forschungsmodul, FM)
Forschungseinrichtung Section d'histoire et esthétique du cinéma Faculté des lettres Université de Lausanne
Hochschule Universität Lausanne - LA
Hauptdisziplin Theater- und Filmwissenschaften
Beginn/Ende 01.10.2009 - 30.06.2013
Bewilligter Betrag 558'644.00
Alle Daten anzeigen

Keywords (10)

epistemology; archeology; history; cinema; vision; image; audition; sound; knowledge; dispositive

Lay Summary (Französisch)

Lead
Lay summary
Lead
Ce projet vise le renouvellement de l'approche historique du cinéma à travers le développement d'une épistémologie des dispositifs de vision et d'audition capable d'apporter une compréhension renouvelée des phénomènes audiovisuels.
Résumé
Pour l'approche épistémologique le repérage et le classement des différents médias selon des traits distinctifs qui les particulariseraient est insuffisant. Le travail repose sur la reconstitution des notions et concepts présupposés par les dispositifs de vision et d'audition à une époque donnée, pour faire apparaître la conjoncture, ou l'espace paradigmatique ou " l'épistémè ", qu'ils déterminent. Il met l'accent sur une approche de sources théoriques et de sources techniques en tant que discours, et sur l'étude des pratiques d'une époque. La recherche croise donc histoire et épistémologie. Elle aborde différentes périodes de l'histoire du cinéma : le moment dit de l'émergence du cinéma au tournant du XIXe au XXe siècle ; les années de l'écriture d'une histoire dite " du cinéma : 1910 -1960 "¸ le moment de l'élaboration théorique de la notion de " dispositif " dans la deuxième partie du XXe siècle.
Buts
L'objectif est d'analyser les catégories épistémiques à l'œuvre dans l'appréhension de divers dispositifs - et notamment du cinéma - afin de configurer cet espace paradigmatique, tant au plan des concepts instrumentaux proprement dits (du discours technique, historique ou esthétique) qu'à celui des concepts théoriques, épistémologiques. Il s'agira d'étudier les liens d'homologie, de transfert, de traduction qui peuvent s'opérer entre des secteurs apparemment éloignés de la représentation et de la pratique sociale (telle l'histoire de la médecine).
Signification
L'épistémologie des dispositifs de vision et d'audition entend proposer une compréhension neuve des phénomènes en cause dans le monde de l'audiovisuel. Sans céder à une acception trop vague de la " modernité " qui devient rapidement cumulative et comparative, il s'agit de proposer une compréhension rigoureuse de cette conjoncture, l'inscrire dans un savoir qui dépasse le cinéma mais dont celui-ci est l'une des plus sûres expressions. L'appréhension du cinéma en termes de " dispositif ", avec la dimension concrète, positive qui s'attache à cette notion mais aussi bien avec sa dimension théorique, est le moyen d'engager cette réflexion nouvelle.
Lien Internet
Français : http:// www.netzwerk-cinema.ch/fr/forschung/prodoc.html
Allemand : http://www.netzwerk-cinema.ch/de/forschung/prodoc.html
Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 21.02.2013

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Publikationen

Publikation
Dans les brumes de l’historiographie : les Gaz mortels (Abel Gance, 1916)
Luescher Aurore (2013), Dans les brumes de l’historiographie : les Gaz mortels (Abel Gance, 1916), in 1895. Revue de l'AFRHC, 69(printemps ), 57-63.
D'un usage métaphorique de la linguistique: la structure et sa linguisterie
Hachemi Omar (2012), D'un usage métaphorique de la linguistique: la structure et sa linguisterie, in Histoire des Idées linguistiques (HIL), (1), 33-42.
W+B Hein, XSCREEN et la réception impossible du cinéma élargi en Allemagne
Brülhart Nicolas (2012), W+B Hein, XSCREEN et la réception impossible du cinéma élargi en Allemagne, in Décadrages. Cinéma à travers champs, 21-22(hiver 2012), 61-80.
Tourner (autour d’)un film sanitaire : Regards, lectures, analyses
Luescher Aurore (2011), Tourner (autour d’)un film sanitaire : Regards, lectures, analyses, in H-Soz-u-Kult (site en ligne), 23.06.2011, 1-1.
Europa 2005/27 octobre, ou la répétition dans le ciné-tract de Jean-Marie Straub
Brülhart Nicolas (2011), Europa 2005/27 octobre, ou la répétition dans le ciné-tract de Jean-Marie Straub, in Décadrages. Cinéma à travers champs., 18(printemps ), 120-126.
Le moment du dispositif
Hachemi Omar (2011), Le moment du dispositif, L'Age d'Homme, Lausanne.
Faire l’histoire du FIFF, questions de méthode pour un objet instable
Brülhart Nicolas, Bouchez Charlotte (2011), Faire l’histoire du FIFF, questions de méthode pour un objet instable, in Décadrages. Cinéma à travers champs, 19(automne 20), 102-111.
Il faut arrêter de penser au Sud géographique, et penser au Sud sociologique. Entretien avec Martial Knaebel
Brülhart Nicolas, Bouchez Charlotte (2011), Il faut arrêter de penser au Sud géographique, et penser au Sud sociologique. Entretien avec Martial Knaebel, in Décadrages. Cinéma à travers champs, 19(automne 20), 112-119.
Le cinéma au musée. Moving Image and Institution: Cinema and the Museum in the 21st Century
Brülhart Nicolas (2011), Le cinéma au musée. Moving Image and Institution: Cinema and the Museum in the 21st Century, in 1895. Revue de l'AFRHC, 64(automne 20), 170-175.
Comment faire d’un artiste contemporain un auteur de cinéma ? L’hommage de Locarno à Philippe Parreno
Brulhart Nicolas (2011), Comment faire d’un artiste contemporain un auteur de cinéma ? L’hommage de Locarno à Philippe Parreno, in Décadrages, 18(printemps ), 101-118.
Comptes rendus, Festival Archipel 2010, Genève ; Salons d’écoute, 23-27 mars, Centre de Musique Électroacoustique – HEM de Genève, Luis Naón et Jean Keraudren
Hachemi Omar, Luescher Aurore (2010), Comptes rendus, Festival Archipel 2010, Genève ; Salons d’écoute, 23-27 mars, Centre de Musique Électroacoustique – HEM de Genève, Luis Naón et Jean Keraudren, in Dissonance, n°110(juin 2010), 78-78.
Comptes rendus, Festival Archipel 2010, Genève ; Sentiers qui bifurquent, 19 au 27 mars, Pauline Julier, Xavier Lavorel, Francine Wohnlich
Hachemi Omar, Luescher Aurore (2010), Comptes rendus, Festival Archipel 2010, Genève ; Sentiers qui bifurquent, 19 au 27 mars, Pauline Julier, Xavier Lavorel, Francine Wohnlich, in Dissonance, n°110(juin 2010), 79-80.
“Max Linder et le comique début de siècle”. Colloque international. Cinémathèque Suisse, Lausanne, 3 et 4 octobre 2012
Luescher Aurore, “Max Linder et le comique début de siècle”. Colloque international. Cinémathèque Suisse, Lausanne, 3 et 4 octobre 2012, in 1895. Revue de l'AFRHC, 69(printemps ).
Audiovisual Dispositives and Medecine around 1900. Case Study : the Revue médicale de la Suisse romande
Luescher Aurore, Audiovisual Dispositives and Medecine around 1900. Case Study : the Revue médicale de la Suisse romande, in Katharina Klung Susie Trenka Geesa Tuch (ed.).
Audiovisual Dispositives and Medicine around 1900. Case Study: the Revue médicale de la Suisse romande
Luescher Aurore, Audiovisual Dispositives and Medicine around 1900. Case Study: the Revue médicale de la Suisse romande, in Schüren (ed.).
Documenter l'art des néo-avant-gardes : les films et vidéos de Gerry Schum, entre captation idéale et positionnement critique au sein des dispositifs médiatiques
Brulhart Nicolas, Documenter l'art des néo-avant-gardes : les films et vidéos de Gerry Schum, entre captation idéale et positionnement critique au sein des dispositifs médiatiques, in Laurent Le Forestier François Albera (ed.), Presses Universitaires de Rennes, Rennes.
Vom Gestell zum Dispositiv
Hachemi Omar, Vom Gestell zum Dispositiv, in Schüren (ed.).

Wissenschaftliche Veranstaltungen

Aktiver Beitrag

Titel Art des Beitrags Titel des Artikels oder Beitrages Datum Ort Beteiligte Personen
Le film sur l'art, entre histoire de l’art et documentaire de création 14.04.2011 Lausanne - UNIL - Section de cinéma


Veranstaltungen zum Wissenstransfer

Aktiver Beitrag

Titel Art des Beitrags Titel des Artikels oder Beitrages Datum Ort Beteiligte Personen
Atelier de doctorant.e.s Montréal-Lausanne 13.03.2012 Montréal, Canada
Beyond Film Studies : Cinema Studies as Media Epistemology 29.11.2011 Lausanne - UNIL - Section de cinéma
24. Film- und Fernsehwissenschaftliches Kolloquium, Seminar für Filmwissenschaft der Universität Zürich 01.04.2011 Zürich - Seminar für Filmwissenschaft der Universität Zürich
Cycle de conférences Dispositifs 01.01.2011 Lausanne - UNIL - Section de cinéma
Séminaires méthdologiques de doctorant.e.s 01.09.2009 Lausanne - UNIL - Section de cinéma


Selber organisiert

Titel Datum Ort
Colloque international "Cinéma et dispositifs audiovisuels : discours et pratiques" 01.09.2012 Morges - Suisse

Verbundene Projekte

Nummer Titel Start Förderungsinstrument
156149 Le cinéma de Nag et Gisèle Ansorge: institutions, pratiques et formes 01.04.2015 Projektförderung (Abt. I-III)
100000 Les étoiles massives dans l'Univers 01.04.2003 Projektförderung (Abt. I-III)
129665 Kinoöffentlichkeit. Historische Filmrezeption zwischen Modellvorstellung, Angebot und sozialer Erfahrung 01.05.2010 ProDoc (Forschungsmodul, FM)

Abstract

Le module « Epistémologie des dispositifs de vision et d'audition » accueille des projets s’inscrivant dans un cadre de recherche visant le renouvellement de l’approche historique du cinéma à travers le développement d’une épistémologie des dispositifs de vision et d’audition. Il se fonde sur une hypothèse de recherche qui envisage le moment de l’apparition du cinématographe (dans ses composantes technologiques, spectaculaires, imaginaires, idéologiques) comme appartenant à une séquence historique et surtout une conjoncture épistémique bien plus vastes que celles de cette émergence, conjoncture qu’elle propose d’appeler « Epistémè 1900 », laquelle s’étend en-deçà et au-delà de l’émergence du cinématographe proprement dit. Conjoncture dont on peut faire l’hypothèse qu’elle est toujours la nôtre, quelles que soient les bouleversements sur les plans sociaux (usages, fonctions) et techniques qui ont affecté le domaine. Les paramètres épistémiques demeurent en effet les mêmes (ubiquité, simultanéité, immédiateté, archivage du réel, etc.). C’est pourquoi le repérage et le classement des différents médias selon des traits distinctifs qui les particulariseraient est insuffisant et ne peut, méthodologiquement, que conduire à une impasse. Il convient au contraire d’inscrire ces différences dans ce qui les relie et non les isole en partant de la foncière hétérogénéité constitutive des dispositifs audiovisuels tant au plan technique que codique et des usages sociaux. C’est pourquoi l’analyse des catégories épistémiques à l’œuvre dans l’appréhension de ces dispositifs - et notamment du cinéma - s’impose afin de permettre de configurer cet espace paradigmatique, cette conjoncture - ou cette « épistémè », tant au plan des concepts instrumentaux proprement dits (ceux du discours technique comme ceux du discours historique et esthétique - comme se propose de le faire Philippe Gauthier) qu’à celui des concepts théoriques, épistémologiques (ceux de la philosophie de la connaissance - comme veut l’entreprendre Omar Hachemi). C’est pourquoi enfin il est incontournable d’autre part d’engager des analyses concrètes de cette conjoncture épistémique en étudiant les liens d’homologie, de transfert, de traduction qui peuvent s’opérer entre des secteurs apparemment éloignés de la représentation et de pratique sociale comme l’approche analytique du corps par la médecine, les paramètres qu’elle dégage ou privilégie (nerf, trouble psychique, éréthisme, fatigue, etc.) et les modalités de la représentation filmique (mécanisme même de la machine cinéma et spectacle proposé) - comme entend le déployer Aurore Luescher. Cette approche d’ensemble comme les secteurs particuliers qu’elle découpe dessinent une compréhension neuve des phénomènes en cause. Sans céder à une acception trop vague de la « modernité » ou « vie moderne » qui devient rapidement cumulative et comparative, il s’agit de proposer une compréhension rigoureuse de cette conjoncture, l’inscrire dans un savoir qui dépasse le cinéma mais dont celui-ci est l’une des plus sûres expressions. L’appréhension du cinéma en termes de « dispositif », avec la dimension concrète, positive qui s’attache à cette notion mais aussi bien avec sa dimension théorique, est le moyen d’engager cette réflexion nouvelle dont les prolongements s’annoncent nombreux et prometteurs. Un cadre de recherche à déjà été mis en place à la section d’histoire et esthétique du cinéma de l’UNIL en relation avec le Réseau Cinéma CH (enseignement de l’épistémologie des dispositifs dans le master, création d’un groupe de recherche, organisation d’un colloque international en 2008, parution d’un ouvrage collectif de synthèse, Cinema beyond Film), sans compter le lancement de thèses de doctorat dans ce domaine à la section de cinéma. La recherche croise donc histoire et épistémologie. Elle aborde différentes périodes de l’histoire du cinéma : le moment dit de l’émergence du cinéma au tournant du XIXe au XXe siècle ; les années de l’écriture d’une histoire dite « classique » du cinéma : 1910 -1960¸ le moment de l’élaboration théorique de la notion de « dispositif » dans la deuxième partie du XXe siècle. Le travail repose sur la reconstitution des notions et concepts présupposés par les dispositifs de vision et d’audition à une époque donnée ; il met l’accent sur une approche de sources théoriques et de sources techniques en tant que discours, et sur l’étude des pratiques d’une époque. Les trois projets de thèse proposés dans ce module s’organisent ainsi selon deux axes qui interagissent : un sujet venant enrichir la recherche sur « Epistémè 1900 », Aurore Luescher, sur les dispositifs et le corps dans les théories médicales ; deux sujets développant une réflexion épistémologique sur les concepts même à l’œuvre dans cette perspective de recherche : « histoire du cinéma » et « dispositifs ». Philippe Gauthier réexamine les présupposés conceptuels de la notion de « montage. Omar Hachemi s’attache à élaborer une épistémologie de la notion de « dispositif » en tant que « relève » du mot « structure » à laquelle la théorie du cinéma a sacrifié. 1. « Le corps au sein des dispositifs de vision et d'audition à travers les discours et pratiques de la médecine autour de 1900 », Projet de Mme Aurore Luescher. 2. « Histoire et historiographie du cinéma à travers les pratiques du montage », projet de M. Philippe Gauthier. 3. « Le dispositif, de la structure au rhizome. Présupposés d’une notion, diachronie d’une problématique », projet de M. Omar Hachemi.C’est donc une recherche qui ouvre à l’intermédialité en posant le rapport entre les différents dispositifs de vision et d’audition d’une manière qui permet de renouveler l’histoire et l’historiographie du cinéma ; une recherche qui tente de reconstituer le réseau de savoir structurant d’une époque en relation avec la visualité et l’ « auditivité » qui la définissent.
-