Projekt

Zurück zur Übersicht

La Suisse dans les Lumières européennes

Gesuchsteller/in Rosset François
Nummer 126885
Förderungsinstrument ProDoc (Ausbildungsmodul, AM)
Forschungseinrichtung Section de français Faculté des lettres Université de Lausanne
Hochschule Universität Lausanne - LA
Hauptdisziplin Schweizer Geschichte
Beginn/Ende 01.02.2010 - 30.09.2013
Bewilligter Betrag 418'843.00
Alle Daten anzeigen

Alle Disziplinen (2)

Disziplin
Schweizer Geschichte
Schwerpunkt Romanistik

Keywords (6)

Education; enlightenment; Switzerland; history; literature; philosophy

Lay Summary (Französisch)

Lead
Lay summary
Le module de formation de l'école doctorale ProDoc "La Suisse dans les Lumières européennes" repose sur cinq principes fondamentaux:
1. Interdisciplinarité
2. Relation avec les réseaux institutionnels de la recherche
3. Mise en valeur du patrimoine
4. Formation de la relève académique
5. Mise en relation du champ d'étude avec le monde actuel.
Sur le plan des activités, le caractère interdisciplinaire du module de formation et son spectre très large de recrutement imposent une planification des prestations de formation à dimension assez générale. Aussi l'accent sera-t-il mis principalement sur les éléments suivants:
- Invitation régulière de spécialistes suisses et étrangers de haut niveau (objectif : confronter les doctorants avec un niveau d'excellence avéré dans diverses disciplines).
- Soutien méthodologique aux doctorants sous forme d'ateliers de discussion ou mentorat (objectif : mettre les travaux en cours à l'épreuve du débat et constituer des plates-formes de dialogues entre les doctorants).
- Visites de fonds d'archives, collections, " lieux de mémoire " dix-huitiémistes en Suisse et en Europe (objectif : confronter les doctorants à la matérialité des objets qu'ils étudiant et à leur place dans l'environnement contemporain).
- Préparation d'un module " Suisse " pour le Congrès international des Lumières à Graz en juillet 2012 (objectif : construire un projet collectif interdisciplinaire cohérent et donner l'occasion aux doctorants de se produire dans un cadre exigent et prestigieux)
- Préparation d'un colloque de clôture de l'école doctorale en janvier 2013 (objectif : rendre visible le bilan scientifique du module de formation et donner aux doctorants la possibilité de participer à une publication collective de haut niveau).
Le module de formation réunira une trentaine de doctorants des universités de Berne, Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel en histoire, histoire de l'art, philosophie et littératures. Il est dirigé par un Conseil scientifique réunissant sept professeurs de ces universités.
Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 21.02.2013

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Wissenschaftliche Veranstaltungen



Selber organisiert

Titel Datum Ort
Colloque de clôture de l'école doctorale 05.09.2013 Yverdon-les-Bains, Schweiz
Vernissage de la base de données Lumières.Lausanne 25.06.2013 Lausanne, Schweiz
voyage d'étude 25.04.2013 Soleure, Schweiz
Visite Institut Musée Voltaire et exposition "Nota Bene: de la musique avec Rousseau" 14.02.2013 Genève, Schweiz
Journée d’étude interdisciplinaire: « La postérité d’une œuvre : éclairages sur la réception et les réemplois de Rousseau » 30.11.2012 Yverdon-les-Bains, Schweiz
Mentorat scientifique 29.11.2012 Yverdon-les-Bains, Schweiz
voyage d'étude 12.10.2012 Turin, Italien
Mentorat scientifique 07.06.2012 Yverdon-les-Bains, Schweiz
Cours public et ateliers scientifiques avec Istvan Hont 19.03.2012 Lausanne, Schweiz
Figures des Lumières Neuchâteloises 03.12.2011 Neuchâtel, Schweiz
Conférence et atelier scientifique avec Jacob Soll et Peter N. Miller 07.11.2011 Lausanne, Schweiz
voyage d'étude 15.10.2011 Arlesheim, Schweiz
Mentorat scientifique 23.09.2011 Yverdon-les-Bains, Schweiz
Rencontre scientifique et conférence 30.03.2011 Lausanne, Schweiz

Kommunikation mit der Öffentlichkeit

Kommunikation Titel Medien Ort Jahr
Referate/Veranstaltungen/Ausstellungen Scolarisation superflue ou structuration nécessaire? Perspectives des études doctorales en histoire Deutschschweiz 2011

Auszeichnungen

Titel Jahr
Prix de faculté pour la thèse de doctorat (Université de Lausanne) 2012

Verbundene Projekte

Nummer Titel Start Förderungsinstrument
130258 Le Journal helvétique (1732-1784): un espace de médiation culturelle 01.04.2010 ProDoc (Forschungsmodul, FM)
109943 Contrôle social et pratique consistoriale lausannoise. La gestion d'un espace urbain réformé à l'époque des Lumières 01.10.2005 Projektförderung (Abt. I-III)
113922 Images Viatiques, Paysage et représentations scientifiques - Les images des Alpes dans les récits de voyage, de Gottlieb-Sigmund Gruner (1760) à Louis Agassiz (1847) 01.04.2007 Projektförderung (Abt. I-III)
121608 Penser la rupture: littérature et Révolution dans l'oeuvre d'Isabelle de Charrière (1740-1805) 01.11.2008 Projektförderung (Abt. I-III)
122165 L'encyclopédisme en Suisse au temps des Lumières, d'après la correspondance inédite de l'éditeur F.-B. De Felice (1723-1789) 01.10.2008 Projektförderung (Abt. I-III)
130258 Le Journal helvétique (1732-1784): un espace de médiation culturelle 01.04.2010 ProDoc (Forschungsmodul, FM)
120004 Historisch-kritische Ausgabe der politischen und schulreformerischen Schriften Jeremias Gotthelfs 01.06.2008 Projektförderung (spezial)
111929 Nützliche Wissenschaft, Naturaneignung und Politik. Die Oekonomische Gesellschaft Bern im europäischen Kontext (1750-1850) 01.05.2006 Projektförderung (Abt. I-III)

Abstract

Suite à l’essor important pris par les études dix-huitiémistes ces dernières décennies, de nouvelles possibilités de prospection, d’examen et d’interprétation se sont ouvertes. La tendance actuelle de ces études dans le monde privilégie les approches différenciées qui permettent de mettre en évidence les nuances, voire les courants antagonistes qui ont marqué le mouvement des Lumières européennes selon les contextes géographiques, intellectuels, idéologiques, culturels. C’est ainsi que se sont récemment multipliés, dans diverses disciplines, les travaux qui donnent un éclairage nouveau sur les conditionnements propres à la Suisse dans la réception et l’assimilation des Lumières comme pour ce qui regarde l’apport fourni à ces dernières par les savants et penseurs suisses. Dans le même temps, une relève toujours plus nombreuse et prometteuse se profile dans nos universités ; sous sa pression et face au besoin de renforcer son encadrement, une école doctorale (« Archives des Lumières ») financée par le "Triangle Azur" (CUSO) pour une période limitée (2004-2008) a permis de poser les bases pour une formation post-grade interdisciplinaire et interuniversitaire de haut niveau. La qualité de la relève, l’ampleur et la complexité des problématiques qui restent à étudier, la richesse des sources encore inexplorées, l’ambition de promouvoir des approches renouvelées de notre passé dans ses rapports avec le monde, le désir d’offrir aux jeunes chercheurs le meilleur encadrement possible et les perspectives les plus favorables pour la poursuite de carrières académiques, la volonté de constituer une large plate-forme de synergies et de collaborations interuniversitaires et interpersonnelles dans un domaine (les lettres et sciences humaines) où la recherche est trop longtemps demeurée une affaire individuelle et cloisonnée : tels sont les principaux éléments de motivation du présent projet de création d’une école doctorale FNS. L’étude pluridisciplinaire des rapports entre la Suisse et les Lumières européennes ne présuppose nullement un repli ou une réduction du champ de vision à la dimension nationale. Elle se justifie par plusieurs raisons qui seront exposées ci-après et ne sera jamais poursuivie que dans l’optique des rapports d’échanges et d’interaction, d’assimilation et de distinctions réciproques entre la Suisse et le contexte large qui l’entoure au XVIIIe siècle. Par ailleurs, il convient aussi de préciser que si le titre du projet expose la Suisse dans son entier, la perspective d’étude concernera principalement, mais pas exclusivement, la partie francophone du pays. L’école doctorale ProDoc se composera, si le projet est accepté, d’un module de formation rassemblant une trentaine de doctorants (dont une dizaine financés par ProDoc dans le cadre des modules de recherche), dirigé par un Conseil scientifique réunissant des professeurs des universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel, et de trois modules de recherche auxquels pourraient s’adjoindre ultérieurement quelques autres.Le projet qui se noue au carrefour de l’histoire moderne, de l’histoire de l’art, des études littéraires et de la philosophie, bénéficie d’un ancrage institutionnel particulièrement solide, tant dans les universités que dans les réseaux nationaux et internationaux des sociétés savantes spécialisées dans l’étude du XVIIIe siècle. Il repose notamment sur l’expérience très concluante de l’école doctorale « Archives des Lumières » qui a révélé tout à la fois la capacité de ses promoteurs à assurer un encadrement efficace au niveau le plus élevé de la formation académique, le besoin des jeunes chercheurs de se trouver intégrés dans une communauté scientifique active et génératrice d’émulation, l’étendue des sujets de recherche qui restent à étudier.Remarque liminaire : Il apparaîtra immédiatement que le champ d’étude proposé se trouve limité de facto à l’espace francophone de la Suisse. Il faut tout d’abord remarquer qu’au XVIIIe siècle, les frontières de cet espace étaient beaucoup plus floues, c’est pourquoi il n’aurait pas été non plus pertinent de définir strictement le projet dans l’espace romand. De nombreuses recherches effectuées dans la perspective francophone nécessitent une prise en compte de l’espace alémanique et des fonds d’archives qui s’y trouvent conservés. Certes, il pourrait être reproché à l’entreprise annoncée de ne pas tenir compte suffisamment de la recherche très vivante développée en Suisse alémanique sur des sujets dix-huitiémistes complètement ou partiellement documentés en allemand. Il va de soi que le souhait des requérants serait de pouvoir embrasser la problématique des Lumières helvétiques dans son spectre le plus large ; il leur est cependant apparu qu’il serait très difficile de conserver aux activités du projet la cohérence propre à un objet bien circonscrit et maîtrisable. Ils espèrent vivement qu’une ou plusieurs initiatives analogues voient le jour en Suisse alémanique et qu’il puisse être possible un jour de solliciter à nouveau le FNS pour soutenir un projet de mise en commun de deux chantiers parallèles. Les relations étroites entretenues par les requérants avec la Société suisse pour l’étude du dix-huitième siècle leur assure dès maintenant une position adéquate pour mener à bien ce genre de collaborations et de transferts.
-