Projekt

Zurück zur Übersicht

L'évaluation d'une technique d'entretien visant à améliorer l'accueil et le pronostic des patients en psychose aiguë

Titel Englisch Assessment of an interview technique aimed at improving reception and prognosis of acute psychotic
Gesuchsteller/in Stantzos Alexia
Nummer 120234
Förderungsinstrument DORE Projekte
Forschungseinrichtung Haute École de Santé Vaud (HESAV)
Hochschule Fachhochschule Westschweiz - HES-SO
Hauptdisziplin Gesundheit
Beginn/Ende 01.11.2008 - 31.10.2010
Bewilligter Betrag 73'806.00
Alle Daten anzeigen

Keywords (7)

accueil; psychose aiguë; rencontre; Psychosis; crisis; dialogue; therapeutic alliance

Lay Summary (Französisch)

Lead
Lay summary
La prise en charge d'un épisode psychotique aigu, avec son fréquent cortège de violences, internement forcé et médication non-consentie représente un épisode traumatique majeur pour la personne affectée. Cet épisode dramatique serait même à l'origine d'un syndrome de stress post-traumatique chez 30 à 40 % des patients (Mc Gorry etal., 1991). L'interaction soignant-patient, relativement peu explorée dans le cas des psychoses débutantes ou après intervalle de rémission, est pourtant riche de potentialités thérapeutiques. Une équipe hospitalière de l'Hôtel-Dieu à Paris (urgences psychiatriques, sous la direction d'Henri Grivois), a développé une technique spécifique d'entretien thérapeutique - s'apparentant, par certains aspects, aux travaux développés en Allemagne en psychiatrie phénoménologique-. De bons résultats cliniques ont été enregistrés : lien thérapeutique plus constructif, séjours hospitaliers plus brefs que prévu, meilleure compréhension de la maladie et sentiment de maîtrise sur celle-ci. Cette nouvelle approche ne remplace par le processus thérapeutique habituel, elle le complète.Conception de la recherche : d'après les écrits d'Henri Grivois, une technique d'entretien spécifique a été développée par une équipe en Suisse Romande, afin de combler un manque perçu dans les compétences soignantes : savoir parler avec une personne en crise psychotique, au-delà de l'anamnèse et de l'établissement du cadre. Complément au traitement habituel aux urgences de psychiatrie, le Dialogue de Crise prend environ 3 minutes du temps de consultation.Cette étude sera l'évaluation formelle de cette méthode d'entretien et ses résultats afin de savoir si la méthode mériterait d'être diffusée à large échelle. Ce sera une étude comparative prospective contrôlée. But de la recherche : étudier l'efficience d'une méthode d'entretien précoce, pour les patients en phase de décompensation psychotique aiguë, auprès des patients et des équipes médico-infirmières sur deux sites hospitaliers romands (Genève, Yverdon-les-Bains). L'échantillon : des patients adultes présentant un trouble psychotique aigu admis dans une unité spécialisée d'urgence, au Centre Psychiatrique du Nord Vaudois, Yverdon-les-Bains.Analyse des données : Les données anonymisées seront saisies dans une base de donnée informatique et analysées avec les logiciels SPSS et Stata, en utilisant les tests statistiques de Chi2, Fisher et Kruskall-Wallis, selon le type de variable considéré, ainsi que des analyses de régression pour déterminer les facteurs prédicteurs et/ou de confusion.
Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 21.02.2013

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Projektpartner

-