Projekt

Zurück zur Übersicht

La théorie de l'intellect d'Albert le Grand: autour du De intellectu et intelligibili

Gesuchsteller/in de Libera Alain
Nummer 115904
Förderungsinstrument Projektförderung (Abt. I-III)
Forschungseinrichtung Département de Philosophie Faculté des Lettres Université de Genève
Hochschule Universität Genf - GE
Hauptdisziplin Philosophie
Beginn/Ende 01.05.2007 - 30.04.2009
Bewilligter Betrag 101'772.00
Alle Daten anzeigen

Keywords (19)

philosophie médiévale; métaphysique; Albert le Grand; Medieval philosophy; metaphysics; psychology; theory of mind; intellect theory; translatio studiorum; translation; soul; intellect; thinking; mind-body problem; Albert the Great; Aristotle; Plato; aristotelism; neoplatonism.

Lay Summary (Französisch)

Lead
Lay summary
La théorie de l’intellect d’Albert le Grand est l’une des plus originales, mais aussi l’une des plus difficiles de l’histoire de la pensée médiévale. C’est, par bien des côtés, une théologie de l’intellect, résumant toute une conception de la philosophie qui, par elle, sous le titre de « Métaphysique de l’Esprit », s’est durablement imposée dans les pays germaniques, face aux autres types de philosophie première, qui, influencées par les contemporains parisiens et oxoniens d’Albert, ont davantage sacrifié les unes au problème de l’être, les autres à celui du langage. C’est dans la théorie albertinienne de l’intellect que l’idée de la philosophie comme forme de vie, un temps abandonnée dans le monde latin, a repris force, et avec elle l’idéal aristotélicien de « vie théorique », axée sur la contemplation de l’intelligible, et génératrice d’un état décrit comme « félicité intellectuelle », dont Dante lui-même a fait l’éloge.
Indissolublement spéculative et éthique, la conception albertinienne de la philosophie comme forme de vie contemplative procédait de sources diverses, qui pouvaient sembler syncré¬tiques, puisqu’elle empruntait à la fois aux péripatéticiens de terre d’Islam, aux commentateurs byzantins de l’Éthique à Nicomaque, aux platonici, à l’hermétisme et aux « dominateurs des as¬tres » (astrologues) : c’est dans la réflexion sur l’ascèse intellectuelle suscitée par les grands tex¬tes grecs et arabes sur « l’intellect et l’intelligible » qu’elle a puisé l’essentiel de son inspiration et le principe même de son unité. Le projet, mené avec le concours de Mme Bettina Maria Kreissl entend aborder la noétique d’Albert, sa signification, ses origines, sa portée philosophique et son influence historique en revenant à son document essentiel : le traité De intellectu et intelligibili, premier traité jamais rédigé dans le monde latin sur un sujet auquel Aristote lui-même n’avait pas consacré d’oeuvre spécifique. Malgré son importance, ce texte capital, où Albert donne toute la mesure de son immense culture philosophique, n’a jusqu’ici fait l’objet d’aucune édition scientifique. L’objectif du projet est d’en procurer une, dans un délai de deux ans, accompagnée d’un commentaire et de deux traduc¬tions annotées en français et en allemand.

Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 21.02.2013

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Name Institut

-