Projekt

Zurück zur Übersicht

Mise en oeuvre du maintien à domicile des personnes en âge AVS dans le contexte de la 2ème révision de la LAMal: l'exemple du Valais

Gesuchsteller/in Anchisi Annick
Nummer 114045
Förderungsinstrument Projektförderung (spezial)
Forschungseinrichtung Institut Santé & Social HES-SO Valais/Wallis
Hochschule Fachhochschule Westschweiz - HES-SO
Hauptdisziplin Gesundheit
Beginn/Ende 01.10.2006 - 31.01.2008
Bewilligter Betrag 83'380.00
Alle Daten anzeigen

Keywords (5)

Personne en âge AVS; dépendance; maintien à domicile; dispositif formel; réseau familial

Lay Summary (Französisch)

Lead
Lay summary
1. Résumé du plan de recherche (maximum une page)

Les atteintes à la santé fonctionnelle et mentale s’accroissent singulièrement avec l’âge, bien que globalement l’espérance de vie en bonne santé s’élève. Si les déterminants environnementaux, sociaux, physiques et biographiques influencent l’état de santé de tous les groupes de la population, les facteurs du vieillissement biologique pèsent davantage avec l’âge, plus encore après 80 ans. Corollaire de cet état de fait, la demande d’aide et de soins augmente. Une grande partie des services en faveur des personnes âgées atteintes dans leur santé à domicile est assurée par la famille. L’aide instrumentale apportée par la famille concerne principalement les activités domestiques, la gestion du ménage et de l’argent puis, les soins du corps. Le maintien à domicile a également largement bénéficié du développement de l’aide et des soins dispensés par les centres médio-sociaux (CMS). En Valais, la famille et les CMS sont deux acteurs clé essentiels du maintien à domicile des personnes âgées dépendantes. Dans cette étude, nous nous intéresserons à la mise en œuvre du maintien à domicile qui permet concrètement à des personnes en âge AVS, atteintes dans leur santé, de vivre chez elles. Sous mise en œuvre, nous entendons le dispositif formel de l’aide et des soins à domicile et le soutien accordé par la famille.

Nous nous limiterons aux personnes en âge AVS en regard de deux éléments essentiels, le premier, épidémiologique, le second, assurantiel.Premièrement, 79% des bénéficiaires de soins à domicile ont 65 ans et plus et répondent aux critères qualifiant la dépendance. Deuxièmement, le régime assurantiel (LAMal, rente d’impotence, PC) couvre actuellement la majorité des frais liés aux soins et aux traitements des situations prises en charge à domicile. Dans la perspective de la 2ème révision de la LAMal, actuellement en discussion devant les Chambres, les soins liés à la dépendance seront redéfinis et traités par un nouveau dispositif. Le but de notre projet est de donner une représentation actuelle des situations de maintien à domicile des personnes en âge AVS en Valais alors que le dispositif subira des modifications. Sur cette base, et ultérieurement, une deuxième étude permettrait de comparer ces situations après l’introduction de nouvelles mesures.

Pour répondre à notre question de recherche principale : comment s’articulent les éléments permettant aux personnes en âge AVS, nécessitant de l’aide et/ou des soins, de se maintenir à domicile ? nous envisageons: - de décrire le dispositif formel actuel - de mettre à jour l’articulation du dispositif formel et de l’aide informelle en étudiant les dossiers des bénéficiaires des CMS sur la base desquels nous analyserons des situations concrètes à domicile.
Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 21.02.2013

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Projektpartner

-