Project

Back to overview

Des châtellenies à gérer. L'administration savoyarde du Bas-Valais d'après les comptes des châtellenies de Chillon, Saint-Maurice et Monthey, fin XIIIe-XIVe siècles

Applicant Paravicini Agostino
Number 105285
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Section d'Histoire Faculté des Lettres Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Swiss history
Start/End 01.10.2004 - 31.01.2009
Approved amount 150'276.00
Show all

Keywords (9)

Administration; Savoy; Bas-Valais; Castellany; medieval accounts; organisation of the State; literacy; socio-economical history; Vaud

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
Ce projet porte sur la comptabilité des châtellenies savoyardes deChillon, Saint-Maurice et Monthey, entre 1257, date des premiers comptesconservés pour Chillon, sur environ un siècle, jusque vers 1360. Il fait l’objet d’une thèse de doctorat menée par la co-requérante, ClémenceThévenaz Modestin, sous la direction du professeur Agostino ParaviciniBagliani, requérant principal, et s’inscrit dans le cadre des rechercheseffectuées à l’Université de Lausanne sur l’histoire de la Maison deSavoie.
Alors que la comptabilité des châtellenies des régionsavoisinantes (Savoie, Piémont, etc.) est de plus en plus étudiée, lescomptes des trois châtellenies choisies n’ont pas reçu l’attention qu’ilsméritent, en dépit de leur intérêt : les comptes de Chillon pour 1257 sontles tout premiers comptes savoyards conservés, et ils sont suivis d’unesérie exceptionnelle, pratiquement sans lacune, pour les XIIIe et XIVesiècles. Ceux de Monthey et Saint-Maurice sont également pratiquementcontinus au XIIIe siècle, dès 1274, et les séries conservées pour le XIVesiècle sont elles aussi enviables, même si les années 1296-1340 manquentpour Monthey, et la période 1320-1340 pour Saint-Maurice.
Le projetvise d’abord à achever la transcription intégrale de ces comptes dechâtellenies, qui sont des mines de renseignements couvrant tous lesdomaines. A partir des données ainsi recueillies, l’analyse se développeradans plusieurs directions. Les sources choisies permettent de suivre defaçon exceptionnelle - en raison de leur précocité - l’évolution desméthodes comptables savoyardes, que ce soit dans la forme des documentscomptables ou dans les processus administratifs qu’ils font apparaître.Elles fournissent ensuite des renseignements précieux sur l’implantationde la Savoie dans la région - une région importante mais relativement malconnue -, en faisant apparaître le rayon d’activités du châtelain et deson personnel, mais aussi les droits savoyards et les acquisitions aucours de la période étudiée, de même que les relations avec les seigneursvoisins. En outre, l’étude des recettes et des dépenses rassemblées danscette comptabilité apporte une foule d’informations en grande partieinédites sur la vie de la région : culture des terres, population,économie, justice, constructions, campagnes militaires, politiquerégionale, tous ces aspects sont à défricher pour les trois châtelleniesétudiées, et la comptabilité, dans laquelle chaque dépense et recette sedoit d’être justifiée, est pour cela une source de tout premier ordre.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

-